AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
KOZMIC BLUES close your eyes
HIBOUX : 49
INSCRIPTION : 29/12/2010
CREDITS : shapeless heart

MessageSujet: le contexte.   Jeu 30 Déc - 12:14


histoireduforum


♦ version courte.

Imaginez un monde où tout est bouleversé. Un monde dans lequel le bien et le mal devraient s’allier. Où l’avenir même de l’humanité tout entière est en jeu. Imaginez un monde où seule l’union de la lumière et des ténèbres pourrait ramener l’équilibre naturel des choses. Combattre le malheur qui s’abat. Un monde magique en crise. Un monde moldu en destruction. En perdition. En effritement. Tout espoir semble perdu. Le monde dépérit. Les sorciers disparaissent. Les humains meurent. La Terre entière pourrait être détruite. Détruite par des puissances que nul n’aurait imaginé revoir un jour. Des puissances que tout le monde voyait comme d'un mythe. Dont seuls les plus anciens livres magiques connaissaient les faits réels. Relataient la véritable histoire. Histoire que les sorciers avaient voulu oublier. Ce monde, c’est celui d’aujourd’hui. Deux mille dix, l’année où la magie est mise à mal par ses fondateurs. Plus puissants et plus courageux que la magie blanche. Plus destructeurs et ambitieux que la magie noire. L’essence des deux magies. La genèse du monde actuel. Les créateurs de la magie sont de retour aujourd‘hui. Les quatre éléments se sont réveillés. L’eau. La terre. Le feu. L’air. Une histoire oubliée. Ensemble, ils avaient créé la magie et le monde autrefois. Aujourd’hui ils veulent la détruire. Reprendre ce qu’ils estiment légitime, retrouver leurs pouvoirs évanouis, se venger de ce qu‘ils ont subi. Les catastrophes s’enchaînent, les morts se multiplient, les familles se détruisent. Rien ne semble pouvoir arrêter cette déferlante de malheur. Rien, à part peut être l’union inconcevable. Impensable. Inenvisageable des ennemis de toujours. De ceux qui ont, de tout temps, combattu l’un contre l’autre pour défendre ou assouvir le monde. Les puissances réunies du bien et du mal. La mise en commun de savoir que personne n’aurait pu imaginer. Une idée loufoque pour les gens d’hier. Une pensée révolutionnaire aujourd’hui. Une dernière chance. Un geste de désespoir. Le bien et le mal unis. Cohabitant ensemble. Mélangeant leur connaissance. Divulguant leurs moindres secrets. Poudlard n’est plus comme autrefois. Depuis le début de l’année, on y enseigne la magie blanche et la magie noire dans deux salles mitoyennes. Les sortilèges et les maléfices. Les soins et les malédictions. Tous les élèves ont un double enseignement. Ce n’est plus l’ambition personnelle qui est de mise mais la sauvegarde de l’humanité entière. Tout ça dans le but de créer une armée. Une armée de puissants sorciers. Une armée capable de ramener l’équilibre sur cette Terre. Dans ce monde magique. Une armée ayant les possibilités de défier les plus grandes puissances. Les plus grandes entités. Une armée qui les unit tous. Tous contre un ennemi commun. Cette nouvelle armée c’est vous. Le destin du monde magique est entre vos mains. Mais au-delà de la volonté de sauver le monde, la cupidité et la haine des deux camps sauront-elles être surmontées pour arriver au but final ? Qu’adviendra-t-il du monde ? Seul l’avenir nous le dira.


Dernière édition par Requiem Excidium le Dim 13 Fév - 19:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://re-the-return.forumgratuit.org
avatar
KOZMIC BLUES close your eyes
HIBOUX : 49
INSCRIPTION : 29/12/2010
CREDITS : shapeless heart

MessageSujet: Re: le contexte.   Jeu 30 Déc - 12:15

♦ version longue.

« Au début, ils étaient quatre. Quatre entités. L’eau, le feu, la terre et l’air. Quatre éléments qui, ensemble, construisirent le monde. Élaborant ce que nous connaissons aujourd’hui. Chacun prenant une partie, l’eau créant les océans, le feu les volcans, la terre la forêt et l’air le ciel. Ils travaillèrent ensemble, uni. Dans le but de créer un monde parfait. Un monde à leur effigie. Puis il y eu les hommes, qu’ils créèrent. Leur magie était puissante, très puissante. Ils comprirent bien vite que le vaste monde qu’ils avaient créé devait être protégé. Qu’il ne pourrait pas s’occuper de tout à quatre. Alors, ils développèrent la magie qu’ils donnèrent à certains hommes. Les sorciers venaient d’être créés. Les hommes étaient différenciés en deux groupes moldu et sorcier. Tout le monde vivait ensemble. Les éléments étaient les maîtres. On leur vouait un culte sans limite. Eux aussi avaient pris forme humaine. Leur pouvoir semblait indestructible. [. . .]. Pourtant, les années passèrent et la cupidité des sorciers et de certains moldus puissants se fit plus grande. Ils étaient nombreux à présent. Eux aussi voulaient la puissance. La domination. Le pouvoir. Alors, ils s’unirent. Tous les sorciers mirent au point des sortilèges puissants. Un guet-apens. Une sombre manipulation. Et après plusieurs semaines de guerre sanglante où beaucoup d’entre eux périrent, ils réussirent à se débarrasser des quatre entités. Non ils ne purent les détruire. Mais ils les enfermèrent dans des capsules magiques qui bloquaient leur pouvoir. Puis les jetèrent dans les tréfonds de la terre. Dans les entrailles de l’écorce terrestre. Ils disparurent à jamais. [. . .]. Alors que les années passèrent, les hommes, les moldus menèrent à leur tour une guerre aux sorciers. Les chassant de leur territoire. Les obligeant à se cacher. À créer le monde magique. Et plus jamais on entendit parler des quatre fondateurs de la magie. Des hommes. Et du monde. Et surtout les dernières paroles des quatre entités « On reviendra. On se vengera. Vous périrez tous ». [. . .]

Le silence envahit à la salle alors même que le vieux monsieur soufflait les derniers mots une once de mystère et de désarroi dans son intonation. Les mots prononcés sonnaient comme un glas dans la pièce qui avait tout d’un coup perdu la chaleur émanant de la cheminée pour laisser place à un froid inquiétant. L’atmosphère était lourde. Très lourde. Les quelques membres de l’assemblé se jetaient des regards inquiets du coin de l’œil. Chacun s’observant. Personne n’osait prendre la parole. C’était encore plus grave qu’ils ne l’avaient imaginé. Depuis quelques semaines. Quelques mois. Le monde se dégradait. Les puissances magiques s’affaiblissaient. Des catastrophes naturelles avaient été la cause de bien des morts. Des volcans, normalement éteins, s’étaient mis en éruption. Des tempêtes emportant tout sur leur passage avaient détruit des villes entières. Là où il faisait un temps paradisiaque, il n’y avait aujourd’hui plus qu’un amas de neige et de glace. Des phénomènes étranges qui ne touchèrent que les moldus au début. Aucun sorcier n’avait été touché jusque là. Le monde magique sans moquait. Pourtant, lorsqu’un étrange séisme ensevelit une grande partie du ministère de la magie, le monde magique s’était affolé. Les sorciers perdaient leur pouvoir. Les puissances magiques s’affaiblissaient. D’étranges créatures venues des entrailles même de la terre attaquaient les plus puissants et célèbres sorciers. Certains avaient été possédés. Se retournant contre leurs amis. Leur famille. Des phénomènes étranges. Inexpliqués. Aussi bien des mages blancs que des mages noirs avaient été victime de tout ça. Personne n’était protégé de ce mal. Un mal qui semblait enfin prendre forme aujourd’hui.

« Et ça nous avance à quoi de savoir ça ? Vous allez me dire que des hypothétiques entités seraient revenues pour se venger. Et qui nous dis que tout ça est vrai. Personne ne connait cette histoire. » Tous les yeux se braquèrent sur l’homme au regard niais et au ventre bien trop rond pour son âge qui venait de rompre le silence oppressant. Personne ne bougea. Autour de la table se trouvait huit hommes et femmes. Les huit sorciers les plus importants du monde magique qu’il restait. Depuis la destruction du ministère et la mort du premier ministre, le monde était consumé en petite entité. Personne n’était d’accord. Des conflits quand à la suite des évènements et à qui allait revenir le pouvoir avait quelque peu pris la place. Quand au principal problème, l’origine de tous ses maux, personne ne s'en était soucié jusque là. Cette réunion organisée par le directeur de Poudlard –dernier lieu dans lequel tout le monde semblait en sécurité pour l’instant- était la première du genre. Tout le monde avait crains ce moment. Celui de découvrir le mal profond. Un mal que nul ne connaissait. « Vous êtes niais comme toujours Augustus. Vous ne croyez que ce que vous voyez. Je pense qu’il est tant de me laisser le pouvoir et je vous débarrasserais de ces vermines. » Un homme dont le visage était caché par un capuchon venait de parler, la tête baissé. Depuis son arrivé il avait été silencieux. Il n’avait rien dit. Mais le ton sombre et la légère balafre qu’on pouvait entrevoir au niveau de sa gorge ne présageait rien de bon. « Bien sûr. On donne le pouvoir à un mage noir et vous nous tuez un par un avant de mettre la population en esclavage. Nous ne sommes pas fous. » Un troisième homme s’était levé rapidement et avait enchaîné sur les paroles de l’étrange monsieur. Deux autres limitèrent regardant fixement le mage noir en question. Il ricana puis se leva à son tour le pas emboité par trois autres hommes. Le silence et l’effroi laissèrent place à un brouhaha inaudible dans lequel on ne pouvait déceler que des insultes et des critiques. Les phrases acides et les reproches pleuvaient des deux camps. Le dialogue était rompu.

« Silence messieurs. » Une voix à l’intonation à la fois sage et autoritaire ramena le silence dans la pièce. Chacun posant son regard sur celui qui avait osé les interrompre. Se mettre entre eux. L’homme en question, âgé, n’avait pas encore pris part au débat. Il s’était tut. Il avait écouté. Observé. Comme à son habitude. « Je vous en prie. Asseyez-vous et reprenons notre débat. » La voix était devenue joviale et douce. Tout le monde s’exécuta. Cet homme n’était autre que le directeur de Poudlard. Aresthus O’Caléhin. Tout le monde le respectait. Étrangement, il n’avait jamais pris parti. Il ne s’était jamais soucié des affaires extérieures à Poudlard. Personne ne le connaissait vraiment mais tout le monde le respectait. Sans exception. C’était la seule et unique chose qui avait permis de réunir les deux partis aujourd’hui même. Tout le monde le regarda en silence. Chacun savait qu’il allait prendre la parole. Qu’il allait donner son avis. Le vieux monsieur ne parlait jamais pour ne rien dire. Il disait les choses comme elles étaient. Juste. « Je crois qu’il serait temps de mettre les différents de chacun de côté. Le monde se meurt. Vous perdez tous des sorciers dans vos rangs. Il est temps de faire la trêve. Cet ennemi commun est plus puissant que nous. Nous devons unir nos forces. Nous devons éduquer des sorciers pour qu’ils aient la connaissance en magie nécessaire pour combattre le mal qui nous fait face. » Interruption. « Je propose que chacun d’entre vous envoie ses meilleurs magiciens pour enseigner à Poudlard. Pour apprendre toute la magie aux élèves. Quelle soit blanche ou noire. Seule ça pourra nous sauver. Les entités sont bien trop fortes pour notre magie. Il faut qu’on s’unisse. Nous n’avons pas le choix. » Silence. Personne n’osait parler. Cette idée était effrayante pour les adeptes de la magie blanche. Imaginer des étudiants aussi puissants semblait inconcevable. Pour les adeptes de la magie noire cela sonnait comme le retour au premier plan. Le début de la chasse d’un pouvoir qui pourrait finir par leur revenir. « Nous acceptons. Pour le bien du monde. ». Sourire. « Bien sur » Ironie. « Je crois que nous n’avons pas le choix. La magie blanche et sa puissance sera apprise aux étudiants. Mais nous aurons un œil sur toi et tes acolytes. ». Les regards étaient toujours aussi menaçants. La cohabitation déplaisait autant aux uns qu’aux autres mais chacun savait que c’était inévitable. « Bien. Nous nous retrouverons tous à Poudlard alors. » Plus rien n’allait être comme avant.

© REQUIEM EXCIDIUM V2
2011 - all rights reserved
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://re-the-return.forumgratuit.org
 

le contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BACKGROUND :: 
    ϟ Les grimoires magiques
-