AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 As cold as the winter - poor little girl ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
HIBOUX : 39
INSCRIPTION : 12/03/2011

MessageSujet: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 20:15



“ December Swann „

✐ « over all »


Bonjour, je me présente. Mon nom est Swann. Il s'agit du nom de mon père, cet assassin, que je suis forcée de porter depuis ma naissance. S'il y a bien quelque chose d'utile au mariage, c'est bien cela - me faire changer de patronyme. Mon véritable prénom est December. Il faut dire que mes parents n'ont pas été réellement inspiré ce jour-là, puisqu'il s'agit de mon mois de naissance. Mais peu de personnes m'appellent ainsi. Je préfère Deez. & je vous conseille de m'appeler ainsi, pour éviter tout problème. Mon deuxième prénom est Elena mais ce n'est pas très important. Je suis de nationalité anglaise ; mes deux parents sont nés en Angleterre comme leurs familles avant eux. Je suis née à Londres, le 1er décembre 1994 au soir. J'ai donc dix-sept ans. Comme je le disais précédemment, nous avons toujours vécu en Angleterre dans cette famille et cela s'explique par le fait que mes ancêtres ont toujours pensé qu'il s'agissait du territoire des sangs purs - rang auquel j'appartiens. N'osez jamais prétendre le contraire. Pour finir, je suis hétérosexuelle. Autant vous dire que je n'aurais pu choisir autre orientation, sauf par envie suicidaire.


Spoiler:
 


Dernière édition par Deez E. Swann le Dim 13 Mar - 15:19, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HIBOUX : 39
INSCRIPTION : 12/03/2011

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 20:15

✐ « IN MAGICAL WORLD, EVERYONE GOT HIS WHITE BUNNY »


Lorsque tout a débuté, j'allais entamer ma troisième année à Poudlard. Autant dire que l'année a bien commencée. Mais à force, on s'habitue, n'est-ce pas ? S'il y a bien quelque chose dont je me souviens nettement, c'est l'achat de ma baguette magique. & après trois année dans cette école de sorcellerie, elle reste ma meilleure amie : bois de cèdre, mesurant vingt-sept centimètres et demi & renfermant en son coeur, une plume de phœnix. Je ne la quitte jamais, par sécurité. De quoi puis-je vous parler, encore ? Oh, je sais. Mais ces informations doivent rester secrètes. Mon patronus prend la forme d'un chat. Mon animal préféré. & Pour des raisons que je n'expliquerai qu'aux personnes en qui j'ai totalement confiance, mon épouvantard prend l'apparence de mon père. Des souvenirs douloureux, un passé flou, vous n'en saurez pas plus. Quant au miroir du Rised, j'ai toujours vu la même image : moi, en compagnie de ma jeune sœur et de ma mère, ces personnes chères que j'ai perdu. Assez parlé de choses qui fâchent. Entamons le sujet des études. J'ai toujours été douée à l'école. Je pense pouvoir affirmer que j'ai un niveau excellent. Je suis une jeune femme attentive & j'ai de très bonnes notes. Je n'ai pas réellement de magie préférée. Magie blanche, magie noire - toutes deux sont utiles à l'équilibre du monde. Toutefois, j'apprécie fortement une spécialité : la nécromancie. Pourquoi ? Cela ne vous regarde pas. Quant aux dons, je n'en ai jamais développé.


Dernière édition par Deez E. Swann le Sam 12 Mar - 21:54, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HIBOUX : 39
INSCRIPTION : 12/03/2011

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 20:15

✐ « WE ARE WHO WE CHOOSE TO BE »


J'ai peu de souvenirs de mon enfance. Et il faut dire que je n'ai jamais cherché à savoir comment mes parents se sont rencontrés, comme tout enfant normal. D'un, parce que je m'en fichais & de deux, parce que j'avais fini par deviner. Mariage forcé entre deux familles de sang pur. J'étais née peu de temps après l'union. Nous vivions tous dans un grand manoir, que je détestais par dessus tout. Il faisait sombre, l'on pouvait entendre le cri enragé des corbeaux - dehors. Je n'étais pas la seule à détester cet endroit, puisque c'était également le cas de ma mère. Mais ma mère n'aimait pas grand chose. Elle ne pouvait pas supporter mon père mais le craignait par dessus tout car il était un homme violent par moment. Après des années en compagnie de mes parents, j'en étais arrivée à me demander si ils m'aimaient. Moi, fruit de leurs entrailles. Mon père ne parlait jamais beaucoup avec moi. Quant à ma mère, elle savait faire semblant. Elle prétendait s'occuper de moi à longueur de journée mais en réalité, je n'étais que son passe-temps vu qu'elle ne pouvait pas sortir. Mais c'était là, mon unique fonction. A en croire ses dires, j'ai fait ma première démonstration de magie lorsque cette dernière m'a appris qu'elle allait avoir un autre enfant. Je n'ai pas cherché à savoir ce que j'avais fait. Je ne sais rien de mon enfance, vous dis-je. Tout est si flou. Mais je peux vous dire avoir au moins vécu quelque chose dans ma vie. Il s'agit de l'amour. Pas le grand amour, aimer un homme. Non, l'amour fraternel. Lorsque ma mère a accouché, que je me suis penchée sur le berceau pour admirer son doux visage, j'ai su que mes rapports avec ma sœur seraient privilégiés. J'avais quatre ans de plus qu'elle. Et pendant plusieurs années, je n'ai cessé de la considérer comme un bébé. Mon bébé. Je l'aimais plus que tout au monde. A partir du moment où elle est venue au monde, ma mère s'est apaisée et a commencé à montrer de réels sentiments à mon égard. Pas mon père. Il n'était jamais là, rentrant tard chaque soir, hurlant après ma pauvre mère sans raison - la frappant même, parfois. J'étais consciente de cela, à mon âge mais je faisais tout pour le cacher à ma cadette, trop fragile pour supporter de telles choses. Finalement, les mois passèrent puis les années. De sombres années, comme vous devez vous en douter mais que pouvions-nous faire ? Impossible de riposter ou même de s'enfuir définitivement. Ma mère avait tenté maintes fois de s'en aller mais cela n'avait jamais véritablement fonctionné. A chaque nouvelle tentative, les choses s'empiraient. Alors, elle décida d'opter pour une solution de secours. Elle trouva un nouvel homme - un amant - pour se changer les idées. Bien sûr, cet homme disparaissait avant l'arrivée de mon père & par quelques sortilèges, c'est comme s'il n'était jamais venu. Pour nous, pauvres enfants, il n'était qu'un bon ami de la famille que nous n'avions pas le droit de mentionner pour le bien de tout le monde. Nous avons vécu dans les secrets pendant quelques mois, avant que mon père ne finisse par découvrir la vérité. Sa réaction fut des plus violentes. Je me souviendrais de cette nuit pour le reste de mes jours. Tant de vies gâchées par l'égoïsme de cet homme. Les hurlements commencèrent tard dans la nuit. Je n'avais que onze ans mais j'étais très mûre pour mon âge. Je n'étais pas idiote ; je comprenais ce qui se tramait. Je m'étais approchée du lit de ma sœur, qui pleurait à chaudes larmes.
    DEEZ : « Non, shuut ... Ne pleure pas. Ne t'en fais pas, tout ira bien ... »
Pourtant, c'était de pire en pire. Nous entendîmes de pas dans le couloir et la porte s'ouvrit, dans un claquement qui nous fit sursauter. Mon père venait de faire son entrée, suivit par ma mère.
    MERE : « Non, je vous en prie ! Pas les enfants ! »
    PERE : « Je t'ai dis de te taire, femme ! »
Il s'approcha du lit sur lequel nous nous tenions, ma cadette et moi. Je me levai, écartant les bras en signe de protection. Mon père me gifla, ce qui me fit tomber. La peur pouvait se lire dans mes yeux. Je savais que cet homme était capable de tout. Il attrapa ma sœur par la cheveux, ce qui la fit hurler. Ma mère sanglotait, incapable de bouger. Mon père ricana.
    PERE : « C'est donc tout ce dont tu as été capable au cours de ta misérable vie ! Nous donner des filles ! Tu as voulu me duper, je vais te prendre ce que tu as de plus cher ! »
    MERE : « Non, piti ... »
    PERE : « Avada Kedavra ! »
Un dernier souffre s'échappa du corps de ma sœur puis, elle s'écrasa contre le sol dans un bruit sec. Pauvre innocente, elle n'avait pas eu une vie bien remplie de par son jeune âge & voilà que tout était terminé. Je regardai ses yeux vides, ne pouvant retenir mes larmes plus longtemps. Elle était morte, elle ne reviendrait jamais. Ma mère hurla, tombant à genou. Mon père la regarda avec dégoût, avant de me saisir le bras. Je fermai les yeux. J'allais mourir à mon tour. Ma mère supplia son époux, ce qui le fit sourire. Il se tourna vers moi, et pointa sa baguette sur ma joue. Il prononça quelques mots magiques, que je ne pus comprendre. Soudain, je sentis un liquide chaud couler sur ma peau de pêche. Je déglutis avant de m'apercevoir que quelques gouttes de mon sang étaient tombées sur le plancher. Le liquide rouge se mélangea à mes larmes en un rien de temps. Je regardai mon père avec haine. Il me lâcha le bras si brutalement que je tombai à nouveau sur le sol.
    PERE : « Voilà le souvenir que tu garderas de ton père, December ! Maintenant, vas ! »
    DEEZ : « Je ne laisserai pas ma mère seule ... »
Mon père explosa de rire. Ma mère rampa jusqu'à moi et m'aida à me relever.
    MERE : « C'est ta chance, saisis-la ! »
    DEEZ : « Non ! »
Je pleurais, sans pouvoir m'arrêter. Mon père haussa les épaules et attrapa ma mère par les cheveux, de la même manière qu'il avait saisit ma sœur. Je tentai de l'arrêter mais le sang qui coulait me faisait tourner la tête. J'aurais voulu lui hurler d'arrêter mais j'en étais incapable.
    PERE : « Et maintenant, c'est ton tour »
    MERE : « Pas devant la petite ... »
    PERE : « Ahah, crois-tu réellement que je vais te laisser t'exprimer plus longtemps ? Qu'elle te regarde mourir, pour comprendre ô combien tu as été sotte ! »
Une formule magique, une lumière verte et ce fut la fin de sa vie. Ma mère tomba sur le sol à son tour. La pièce devînt floue, j'eus le temps d'apercevoir mon père s'en aller avant de m'évanouir.

--------------------------------------------------------------------------------------------
Des mois passèrent, voire même des années. La suite n'avait pas été des plus glorieuses. On m'avait simplement trouvé, au milieu des corps et l'on m'avait enfermée dans une chambre d'hôpital pendant quelques temps. Le temps d'être guérie véritablement. Foutaises. Les plaies disparurent au bout de quelques semaines mais la principale blessure - celle de mon coeur, ne cicatrisa jamais. Je fis des cauchemars chaque nuit, pendant des mois. Les premiers temps, pas de quoi avoir honte. J'étais à l'hôpital, dans une chambre à moi et les infirmières considéraient que c'était un processus tout à fait normal. J'étais passée par quelque chose de difficile. Mais par la suite, je fus placée dans un orphelinat. Les cauchemars ne cessèrent pas & je devins la jeune fille montrée du doigt. Je faisais peur aux autres enfants et même à certains adolescents. Je grandis seule, sans aucun ami à mes côtés. Je ne sais pourquoi mais plusieurs personnes commencèrent à me bousculer dans les couloirs, à se montrer viles. Alors, je fis exactement de même. Heureusement, nous n'avions pas encore de baguettes magiques puisque nous n'étions pas en âge d'aller à Poudlard. Mais si cela avait été le cas, j'aurais sans doute fait des étincelles. Je pouvais sentir les regards braqués sur moi, entendre les messes basses qui se disaient à mon passage & honnêtement ? J'adorais cela. J'aimais être détestée. N'est-ce pas étrange pour une enfant qui n'avait jamais connu autre chose que la misère, la tristesse ? Au contraire. Je ne connaissais rien d'autre. Et cela me convenait parfaitement. Je me souviens ô combien je pouvais être méprisable avec les orphelins. J'avais pour habitude de provoquer le conflit, mais de passer pour l'innocente. Avec mes longs cheveux blonds, mes beaux yeux bleus, je n'avais pas un air de méchante. Et pourtant, j'étais sans doute la pire peste de la planète. J'aimais faire tourner la tête aux garçons, à quatorze ans à peine et dès que l'un de m'approchait de trop près, je le jetais comme un vulgaire moins que rien. Certains ne disaient rien mais d'autres, au fort caractère, ne se laissaient pas faire.
    GARÇON : « Ça te plait, n'est-ce pas ? Tu n'es qu'une garce ! »
Je me souvenais particulièrement de ce dernier, qui avait osé me regarder dans les yeux. Je n'aimais pas que l'on me prenne de haut. J'adorais avoir le dernier mot, histoire de clouer le bec aux idiots qui se croyaient malins. Je souris et m'adossai contre un mur.
    DEEZ : « Ahah, si tu veux ... »
    GARÇON : « Mais tu n'auras pas le dernier mot avec moi, December ! »
Ce fut un coup de poignard en plein coeur. Personne ne m'avait appelé comme cela depuis la mort de mes proches. C'était de cette manière que mon père s'adressait à moi. Il m'appelait par mon prénom, dans toute sa splendeur, pour marquer cette distance qu'il y avait entre nous. Folle de rage, je m'approchai du garçon à grand pas. Il déglutit, apeuré par mon étrange réaction. Je le saisis par le col de sa chemise, le plaquant à son tour contre un mur de l'enceinte. Il ferma les yeux lorsque son dos toucha violemment la pierre froide. J'approchai mon visage du sien.
    DEEZ : « Ne m'appelle jamais plus par mon prénom, c'est clair ? »
Je le relâchai, pauvre idiot qu'il était. Il tremblait. Il secoua la tête et se mis à courir pour rejoindre une entrée. Je le regardai déguerpir, ne bougeant pas. Je baissai les yeux vers le sol.
    FEMME : « Ma jolie ? »
Je fis volte face, effrayée par la voix qui venait de s'adresser à moi. Ce n'était qu'une secrétaire de l'orphelinat. Soulagée, je souris. Quelle belle menteuse. Elle s'approcha de moi.
    FEMME : « Tu as du courrier »
    DEEZ : « Oh ... Merci beaucoup ... »
Elle me tendit une lettre que je reconnu immédiatement. C'était bien évidemment la première fois que la voyais mais le cachet de Poudlard était connu de tous. Je pinçais les lèvres, impatiente. Je déchirai l'enveloppe et dépliai la lettre. Je lis les quelques mots écrits. Aujourd'hui était un grand jour. J'allais étudier à Poudlard. J'allais quitter cet orphelinat. J'allais être libre.

--------------------------------------------------------------------------------------------
Trois ans étaient passés. J'étais à Poudlard depuis plusieurs années déjà, entamant ma dix-septième année. Le temps passait si vite. A vrai dire, je n'avais pas réellement changé. J'étais restée cette même jeune fille, froide & insensible. Les apparences sont parfois trompeuses, mais personne ne s'en souciait réellement. Il est vrai que j'avais appris à me faire ce que l'on appelle des amis. Mais pouvais-je avoir réellement confiance en eux ? Je n'avais encore jamais parlé de mon histoire à quiconque, parce que j'avais peur. Je voulais garder cela pour moi, comme je le faisais depuis des années maintenant. Mais j'étais prête à faire des efforts. Je voulais trouver la bonne personne, l'ami idéal à qui j'allais livrer mes secret et mes envies profondes. Mais j'avais encore quelques progrès à faire. Parce qu'on ne pouvait devenir un ange si vite. J'étais encore surnommée la démone, amusée par le malheur des autres. J'aimais toujours autant provoquer le conflit, me moquer des êtres que je considérais inférieurs. Heureusement pour moi, mes professeurs ne pouvaient pas vraiment me le reprocher. J'avais des notes excellentes et j'étais douée dans bien des matières.

Je me plaisais dans cette vie, j'aimais ce que j'étais devenue. Mais même si je faisais la fille forte, il m'arrivait d'avoir des hauts & des bas. Je repensais souvent à ma famille, à ma pauvre sœur qui aurait dû entrer à Poudlard l'année prochaine. Elle que je regrettais tant. Aussi, je m'étais promis de la venger, un jour. Je n'avais aucune nouvelle de mon père mais une fois l'école terminée, j'avais pour projet de le retrouver. Il avait détruit ma vie, m'avait marqué comme un vulgaire animal de cette cicatrice sur la joue mais je n'allais pas le laisser s'en sortir ainsi. Justice devait être faite. C'était sans doute la raison pour laquelle j'étais une élève modèle. J'aimais apprendre de nouvelles choses, allier la magie blanche à la magie noire. Je voulais être puissante, pour lui. Il m'attendait, quelque part. Je pensais souvent à ces choses dans mon lit, tard dans la nuit. C'était le moment que je préférais. Je ne me sentais pas observée, non - il n'y avait que moi. Et c'était ce que j'appréciais. Le calme, la solitude.
    VOIX : « Mais un jour, tu ne pourras plus te cacher ... »
J'entendais cette voix étrange, chaque jour depuis quelques temps. Peut-être qu'elle avait raison. Je n'étais pas seule par choix mais c'était plutôt une punition que je m'infligeais. Je prétendais ne pas avoir de coeur alors que j'attendais impatiemment de pouvoir croire en quelqu'un, comme avant. Toutefois, j'avais du chemin à parcourir. Je devais apprendre à penser différemment. Je n'étais qu'une jeune femme égoïste pour le moment mais cela devait changer un jour ou l'autre. Alors je guettais. Ce quelqu'un se trouvait sans doute à Poudlard. Une personne comme moi, qui avait tant peur d'autrui.
    VOIX : « Tout ira bien ! »
Je l'espérais plus que tout au monde. Mais dès que les premiers rayons du soleil traversaient les rideaux de mon lit, je redevenais cette peste - cette fille qui était détestée de tous. C'était sans doute mieux ainsi. Peut-être n'avais-je pas ma place dans ce monde, finalement. Prétendre ; c'était cela la vie. Mais dans une petite partie de mon coeur, cette partie qui se voulait bonne, je gardais espoir. Un jour, je ne serais plus seule. Être deux, là était mon aventure future. Je l'attendais.


Dernière édition par Deez E. Swann le Mer 16 Mar - 2:13, édité 51 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
child of wickedness.
HIBOUX : 271
INSCRIPTION : 29/12/2010
YEARS OLD : 26
PSEUDO : HARETON V. ; Sabrina.
CREDITS : mistaken & liloo_59
JUKEBOX ♪ : uc.

SO WEIRD
Y. O.: dix-huit ans.
STUDY: quatrième année.
TALKING ABOUT:

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 20:21

Bienvenue parmi nous. AMANDA. Quel excellent choix !
Je vais te la réserver ! Et je te souhaite une bonne continuation pour ta fiche. ♥️

_________________
    a bitch & a lover
    i hate the world today . i can't change. i tried to tell you but you look at me like maybe i'm an angel underneath; innocent and sweet. i'm all rolled into one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HIBOUX : 39
INSCRIPTION : 12/03/2011

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 20:23

Hon, merci infiniment ! J'essaye de trouver un avatar potable & je me mets à ma fiche <3
Merci encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
child of wickedness.
HIBOUX : 271
INSCRIPTION : 29/12/2010
YEARS OLD : 26
PSEUDO : HARETON V. ; Sabrina.
CREDITS : mistaken & liloo_59
JUKEBOX ♪ : uc.

SO WEIRD
Y. O.: dix-huit ans.
STUDY: quatrième année.
TALKING ABOUT:

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 20:27

J'ai hâte de la découvrir c'est petite Deez. (très original, le prénom. ♥️)
Et ne t'en fais pas, tu as une semaine pour boucler ta fiche. Si tu as la moindre question, n'hésite pas : nous sommes là pour ça. :')

_________________
    a bitch & a lover
    i hate the world today . i can't change. i tried to tell you but you look at me like maybe i'm an angel underneath; innocent and sweet. i'm all rolled into one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HIBOUX : 138
INSCRIPTION : 29/12/2010
PSEUDO : shapeless heart.
CREDITS : shapeless heart.

SO WEIRD
Y. O.:
STUDY:
TALKING ABOUT:

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 20:31

    AMANDAAAAAAAAAAAA hum hum. bon choix. *out*
    bienvenue et bon courage avec ta fiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HIBOUX : 39
INSCRIPTION : 12/03/2011

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 20:33

Merci, elle va être un peu dark sur les bords, ce dont je n'ai pas l'habitude mais j'aime tellement écrire & prendre soin de mes personnages, que je vais la chouchouter ! Et en fait, Deez est le diminutif de December, hihi ! Mais ça faisait trop long.
Amelia > Merci beaucoup ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
destruction give my gun
HIBOUX : 298
INSCRIPTION : 29/12/2010
YEARS OLD : 28
PSEUDO : KOZMIC BOY
CREDITS : datura and lsi
JUKEBOX ♪ : THE FUNERAL. band of horses - DOWN. jason walker - KOZMIC BLUES. janis joplin - COLD WATER. damien rice - PERFECT. hedley -

SO WEIRD
Y. O.: nineteen
STUDY: 5th
TALKING ABOUT:

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 22:56

bienvenue. amanda et chloe àa me fais penser au film avec julianne moore et liam neeson ! bref. bienvenue sur re* et bonne chance pour ta fiche

_________________

    shattered
    And I've lost who I am, and I can't understand why my heart is so broken, rejecting your love, without, love gone wrong, lifeless words carry on. But I know, all I know's that the end's beginning who I am from the start, take me home to my heart. Let me go and I will run, I will not be silent.
    TRADING YESTERDAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HIBOUX : 39
INSCRIPTION : 12/03/2011

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 22:58

J'adore Amanda S. mais surtout pas dans Chloé ! Il m'a fait flipper, ce film ... Mdrr ! Mais merci quand même <3 . (Je keephe le smiley rouge !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
destruction give my gun
HIBOUX : 298
INSCRIPTION : 29/12/2010
YEARS OLD : 28
PSEUDO : KOZMIC BOY
CREDITS : datura and lsi
JUKEBOX ♪ : THE FUNERAL. band of horses - DOWN. jason walker - KOZMIC BLUES. janis joplin - COLD WATER. damien rice - PERFECT. hedley -

SO WEIRD
Y. O.: nineteen
STUDY: 5th
TALKING ABOUT:

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 23:04

ah moi j'ai trouvé que le film avait la classe, un peu space mais la classe ! ;)
et oui vive le petit excité de smiley

_________________

    shattered
    And I've lost who I am, and I can't understand why my heart is so broken, rejecting your love, without, love gone wrong, lifeless words carry on. But I know, all I know's that the end's beginning who I am from the start, take me home to my heart. Let me go and I will run, I will not be silent.
    TRADING YESTERDAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HIBOUX : 39
INSCRIPTION : 12/03/2011

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Sam 12 Mar - 23:07

Ouais, j'avoue que dedans, elle a la classe mais elle fait peuuur ! Bouhouh ! & ouii !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I live in a fairytale of lies
HIBOUX : 72
INSCRIPTION : 07/03/2011
YEARS OLD : 27
PSEUDO : Chocobo M.
CREDITS : (c) Chocobo M.
JUKEBOX ♪ : Swan Song -- Within temptation

SO WEIRD
Y. O.: 19 ans
STUDY: Cinquième Année
TALKING ABOUT:

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Dim 13 Mar - 1:51

Welcome ma pomme!
(Comment ça faut que j'arrête des surnoms ridicules? u_u)

_________________
    We're all mad here ; There is a place. Like no place on Earth.A land full of wonder, mystery, and danger! Some say to survive it: You need to be as mad as a hatter. Which luckily I am...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HIBOUX : 39
INSCRIPTION : 12/03/2011

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Dim 13 Mar - 4:26

Owii, j'aime les pommes =D . Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I live in a fairytale of lies
HIBOUX : 72
INSCRIPTION : 07/03/2011
YEARS OLD : 27
PSEUDO : Chocobo M.
CREDITS : (c) Chocobo M.
JUKEBOX ♪ : Swan Song -- Within temptation

SO WEIRD
Y. O.: 19 ans
STUDY: Cinquième Année
TALKING ABOUT:

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Dim 13 Mar - 7:36

Moi aussi! C'est jolie, c'est rouge, la sorcière de blanche-neige s'en sert pour tuer les gens, c'est géniale!

_________________
    We're all mad here ; There is a place. Like no place on Earth.A land full of wonder, mystery, and danger! Some say to survive it: You need to be as mad as a hatter. Which luckily I am...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HIBOUX : 39
INSCRIPTION : 12/03/2011

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Dim 13 Mar - 15:17

Carrément, hihi ! J'adoore la sorcière de Blanche-Neige mais dommage qu'elle meurt & que la princesse vive ... Bouhouh ! Vive le rouge, vive les pommes ! <3

Je retourne à ma fiche, moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HIBOUX : 39
INSCRIPTION : 12/03/2011

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Mer 16 Mar - 2:15

Un double poste pour signaler qu'après de bien piètres heures à essayer d'écrire quelque chose de potable, je n'ai finalement été capable que d'une bien maigre présentation O__O . J'en suis désolée ! Mais je pense avoir terminé, héhé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I live in a fairytale of lies
HIBOUX : 72
INSCRIPTION : 07/03/2011
YEARS OLD : 27
PSEUDO : Chocobo M.
CREDITS : (c) Chocobo M.
JUKEBOX ♪ : Swan Song -- Within temptation

SO WEIRD
Y. O.: 19 ans
STUDY: Cinquième Année
TALKING ABOUT:

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Mer 16 Mar - 2:37

C'est agréable à lire. Cependant, évite les "&" dans tes RPs s'il te plait

Bienvenue à Serpentard!!

Froide et impulsive, c'est ainsi que ta vie t'a apprit à être. Tu ne te laisse pas marcher sur les pieds par les autres, tu es rusée, suffisament pour jouer dans les dos des autres, mais fait attention à ne pas passer ta vie seule. Méfiante, tu ne donnes pas ta confiance au premier venu, à toi de savoir si c'était une bonne ou une mauvaise chose...

_________________
    We're all mad here ; There is a place. Like no place on Earth.A land full of wonder, mystery, and danger! Some say to survive it: You need to be as mad as a hatter. Which luckily I am...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HIBOUX : 39
INSCRIPTION : 12/03/2011

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Mer 16 Mar - 14:33

Humpf, je vais essayer mais c'est une sale manie que j'ai depuis un bon moment déjà ... Merci, sinon. Et vive Serpentard ! :]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I live in a fairytale of lies
HIBOUX : 72
INSCRIPTION : 07/03/2011
YEARS OLD : 27
PSEUDO : Chocobo M.
CREDITS : (c) Chocobo M.
JUKEBOX ♪ : Swan Song -- Within temptation

SO WEIRD
Y. O.: 19 ans
STUDY: Cinquième Année
TALKING ABOUT:

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   Mer 16 Mar - 18:26

Mouais je sais, les vieilles manies ont la vie dure -->

_________________
    We're all mad here ; There is a place. Like no place on Earth.A land full of wonder, mystery, and danger! Some say to survive it: You need to be as mad as a hatter. Which luckily I am...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: As cold as the winter - poor little girl ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

As cold as the winter - poor little girl ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CHARACTERS :: 
    ϟ Les paroles du Choixpeau
 :: avis favorable
-